2014-02-19T08:06:47+01:00

1984 de Georges Orwell

Publié par Hell-eau-dit

1950 ♦ folio ♦ 438 pages ♦

♦ Science-fiction, dystopie ♦

Titre original : Nineteen Eighty-four

Quatrième de couverture :

De tous les carrefours importants, le visage a la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait sur le mur d'en face. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winstson ... Au loin, un hélicoptète glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche blue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C'était une patrouille qui venait de mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n'avaient pas d'importance. Seule comptait la Police de la Pensée.

Mon avis :

Un livre que je voulais découvrir depuis ma lecture de 1Q84 de Murakami, où 1984 de Georges Orwell est mentionné. Il s'agit là d'un classique de la science-fiction car Georges Orwell est un auteur qui est souvent cité. D'ailleurs pour la petite histoire il est évoqué dans une animé japonaise Psycho Pass que j'ai particulièrement aimée. Pour en revenir à l'oeuvre ...

L'intrigue

Londres, 1984, Wintson Smith vit dans un monde où il est bon de dénoncer ses collègues de travail, ses voisins et même où on incite les jeunes enfants à dénoncer leurs parents. Or Wintson sait que la société dans laquelle il vit est fausse, le passé est oublié, voire même effacé.Les gens sont sans cesse observés par un télécran . Big Brother est la figure emblématique de cette politique totalitaire. 

Une première partie très longue, mais nécessaire pour la compréhension de l'histoire dans laquelle est décrite la société. Puis, une deuxième partie où Wintson veut lutter contre le parti et dont l'entrée d'un personnage va lui permettre peut-être d'y parvenir. Pour finir, la dernière partie est un rebondissement inattendu où le suspense est très présent. 

Style d'écriture

Un narrateur à la troisième personne du singulier du point de vue de Wintson. Rien de vraiment extra dans le style d'écriture où il a été pour parfois difficile d'accrocher. Par contre, on y trouve quelques phrases avec beaucoup de réflexion qui s'imposent. 

" Les conséquences d'un acte sont inclus dans l'acte lui-même"

Pour conclure, une oeuvre que je ne regrette pas d'avoir lue. Car, certains passages méritent une certaine réflexion, c'est se que j'aime avant tout dans un roman. Un roman qui a tout de même trainé en longueur dans sa lecture, j'ai eu du mal pour les deux premières parties mais quand la troisième s'est engagée je ne pouvais plus m'arrêter. Un classique de la science-fiction qu'il faut je pense, lire au moins une fois dans sa vie.

Je sais qu'il existe une adaptation au cinéma mais si je ne me trompe pas, une prochaine version est prévue. 

 

 

Son esprit s'échappa dans le labyrinthe de la double-pensée. Connaître et ne pas connaître. En pleine conscience et avec une absolue bonne foi, émettre des mensonges soigneusement agencés. Retenir simultanément deux opinions qui s'annulent alors qu'on les sait contradictoires et croire à toutes deux. Employer la logique contre la logique. Répudier la morale alors qu'on se réclame d'elle. Croire en même temps que la démocratie est impossible et que le Parti est gardien de la démocratie. Oublier tout ce qu'il est nécessaire d'oublier, puis le rappeler à sa mémoire quand on a besoin, pour l'oublier plus rapidement encore. Surtout, appliquer le même processus au processus lui-même. La était l'ultime subtilité. Persuader consciemment l’inconscient de l'acte hypnose que l'on vient de perpétrer. La compréhension même du mot "double pensée" impliquait l'emploi de la double pensée.

Page 55

commentaires

Sandrine 22/02/2014 11:31

Un style assez visionnaire. Un livre qui mérite d'être lu, puisqu'il figure parmi les grands classiques du 20e s.

Phebusa 20/02/2014 12:10

C'est sûr que c'est quand même un livre à lire ! Cela fait un moment pour moi et j'en garde bon souvenir :)

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog