Illustrés par Benjamin Lacombe

♦ 2009 ♦ Soleil, collection Métamorphose ♦ 186 pages ♦

♦ Contes, beaux livres, nouvelles ♦

Quatrième de couverture :

<< Quelque chose de profond et de miroitant comme le rêve, de mystérieux et de parfait comme le ctristal ! 

Un vaste génie, profond comme le ciel et l'enfer ! >>

Charles Beaudelaire à propos de l'oeuvre de Poe

Mon avis :

Si  je me suis interessée à ce recueil de contes, c'est avant tout pour l'illustrateur Benjamin Lacombe. Cela m'a permis de découvrir la plume d'Edgar Allen Poe. 

Ce recueil contient seulement 7 nouvelles. Elles sont toutes agréables à lire même si j'ai eu ma petite préférence avec Le Chat noir, Le Coeur révélateur et Le portrait ovale. Ce qui m'a le plus supris quand j'ai trouvé ce livre à la médiathéque de ma ville, c'est que celui-ci était placé dans le rayon contes pour enfants. Il faut tout de même avouer que les récits sont bien macabres et que le titre n'est pas juste là pour la décoration. De plus, ça m'étonnerais que beaucoup d'enfants de 6-7 ans savent se que veux dire macabres. 

Benjamin Lacombe a su avec ces illustrations refaire sortir le côté funèbre des nouvelles. Un artiste qui je l'ai déjà dit dans ces autres chroniques me plaît de plus en plus. 

Pour conclure, de magnifiques illustrations qui s'accordent parfaitement avec les récits macabres de Poe. 

Tag(s) : #Nouvelles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :