2015-02-21T07:05:39+01:00

Les Croisés de l'Apocalypse de Robert Azaïs

Publié par Hell-eau-dit

♦ 2014 ♦ TDO édition ♦ 282 pages ♦

♦ Historique ♦

Quatrième de couverture :

An de grâce 1096.
Lors d’un entraînement au combat avec des simulacres d’armes en bois, Aymeric pousse son ami Raymond depuis le haut de la roche du Rocota où est bâtie la maison forte de Caderonne, le castrum familiale.
Sous la pression de la famille endeuillée, Ermengarde, la vicomtesse de Carcassonne, impose, en expiation de sa faute, qu’Aymeric parte en pèlerinage à Jérusalem. Pour accompagner l’adolescent, c’est Amat, son frère moine, membre de la communauté monacale de Lagrasse, qui est choisi. Débute alors un long voyage qui les mènera aux portes de l’Orient, aux portes de l’Enfer, une manière pour eux d’éprouver leur foi.

Mon avis :

Roman lu dans le cadre d'une masse critique avec Babelio. J'ai choisi ce livre car j'ai été en premier lieu attiré par la couverture que je trouve jolie. Quelle surprise, quand j'ai vu que les éditions TDO étaient en partenariat avec la région Languedoc-Roussillon, ma région !

Que dire de ce roman ? Parlons d’abord sur le style d'écriture. Récit sous forme de mémoire, donc un point de vue à la première personne du singulier. Annat est un frère moine, il nous raconte ces péripéties lors de son pèlerinage vers Jérusalem dont il veut obtenir l'absolution de son frère.

J'ai trouvé des passages très longs. D’innombrable descriptions sur l'assiègement d'une ville ou sur la violence qui régnait au temps de ces croisades. Dommage, car le début annonçait quelque chose de vraiment prometteur, je ne vais pas en dire plus pour ne pas vous dévoiler des moments clés de l'histoire. Heureusement, les interventions d'Annet dans son récit se demandant si le Diable ou Dieu guident ces actes (ou celui des autres) nous permet parfois de sortir de ces récits, qui m'ont semblé long.

Ne connaissant pas mon histoire sur le roi Tafur et autre personnages, j'ai vraiment été surprise par la fin. En faisant quelques recherches, il s’avérait que ce fut une possibilité. Comme quoi les chrétiens ne sont pas tout blanc. Là encore, je ne vais pas en dire plus pour ne dévoiler des moments qui risqueraient de vous gâcher l'histoire. Le personnage principal reste quand même intéressant car nous assistons à sa déchéance au fil des pages. Comme un homme de dieu se retrouve réduit ainsi ?

Pour conclure, si vous êtes des fervents de l'histoire à lire. Pour les autres, je ne sais pas trop. Car mon avis est assez mitigé. Un début et une fin qui sont bien, mais pour le reste j'ai trouvé que c'était sans grand intérêt, car des thèmes lesquels ne m'attirent pas plus que cela en temps normal.

Je remercie les éditions TDO qui m'ont permi tout de même de découvrir cette oeuvre.

  

Ma note : 3/5 - Enthousiaste mais s'est effrité -

 

Il y avait, autour de nous, le fracas des armes qui s’entrechoquaient (...) Et partout du sang, des membres coupés, des entrailles délovées, des cervelles mises à nu et toujours du sang… du sang… La terre était rouge, l’air était rouge tout autant que le soleil, Satan était rouge, (...) et par-dessus cela, le ciel restait bleu, froid, insensible, imperturbable, comme si Dieu se moquait éperdument des atrocités auxquelles Sa Création se livrait avec ardeur... en son nom.

commentaires

yuya46 22/02/2015 09:21

A voir :)
C'est vrai que le côté historique peut me séduire mais je ne suis pas fan des longueurs...

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog