2013-04-03T11:00:00+02:00

Ballade de l'impossible d'Haruki Murakami

Publié par Hell-eau-dit

 http://ecx.images-amazon.com/images/I/51XHyOJVA-L._SL500_AA300_.jpg

Couverture :

photo : Masaaki Toyouta

♦ 1987 ♦ 10/18 ♦ 446 pages ♦

♦ Drame ♦

 

Titre original : Noruwei no mori

 

Quatrième de couverture :

 

Dans un avion, une chanson ramène Watanabe à ses souvenirs. Son amour de lycée pour Naoko, hantée comme lui par le suicide de son ami Kizuki. Puis sa rencontre avec une jeune fille, Midori, qui combat ses démonts en affrontant la vie. Hommage aux amours enfuies, le premier roman culte d'Haruki Murakami fait resurgir la violence et la poésie de l'adolescence.

 

Mon avis :

 

Roman qui rentre dans la liste de Baby Challenge Drame 2013.

 

La ballade de l'impossible nous raconte les souvenirs d'étudiant de Watanabe et de ses histoires d'amitier et d'amour entre lui, Kizuki (son meilleur ami), Naoko (la petite amie de Kizuki) et Midori (une amie).  

 

Récit à la première personne du singulier, sous le point de vue de Watanabe. Le premier chapitre, nous mène à Watanabe où il se remémore les souvenirs de son adolescence. Comme l'indique la quatrième de couverture, nous apprenons très vite la mort de son meilleur ami. Watanabe et Naoko seront tous deux hantés par cette mort qui est inexpliqué. Mais Naoko, elle, aura beaucoup plus de mal à s'en remettre comparé à Watanabe. 

 

Quand Watanabe commence ces études à l'université, il va faire la rencontre de Midori avec laquelle il va avoir des liens d'amitié particuliers. A sa façon, Midori va permettre au personnage principal de surmonter l'épreuve de la mort de son meilleur ami.

 

"La mort n'est pas le bout de la vie, elle en fait partie. Il arrive un jour où la mort nous prend forcément dans ses bras. Mais, en revanche, elle ne nous prend jamais avant le jour où elle le fait. Le fait est que la mort était une réalité bien vivante"

 

Je retrouve dans ce roman le style de Murakami, c'est-à-dire à la fois un univers réel et mystérieux, poétique et à la fois très confus. Est-ce que Watanabe se retrouve seul ? Est-il perdu ? Des questions sans réponses.

 

" La seule conscience, qui nous reste est celle d'une douleur insupportable. L'ombre de la mort envahit très lentement le domaine de la vie, quand on s'en aperçoit on ne distingue plus rien de l'obscurité, et l'on est dans un tel état que les gens autour te considèrent plutôt comme mort que vivant. Je ne veux pas d'une mort pareille"

 

Nous plongeons dans l'amour, l'amitié, la folie et la solitude. Des sentiments simples mais à la fois compliqués ! 

Même si Watanabe aime parfois se retrouver seul, il est toujours placé à l'écart dans une relation triangle. A plusieurs reprises, la première fois avec Kizuki et Naoko, une deuxième fois avec Naoko (amie de Reiko) et Reiko et puis avec Nagasawa (ami de fac de Watanabe) et Harumi.

 

Pour conclure, il n'est pas mon premier Murakami et il ne sera certainement pas mon dernier. Ce roman place une fois de plus Murakami comme l'un de mes auteurs favoris.

 

Du même auteur :

Kafka sur le rivage

Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil

1Q84, Livre 1

 

 

Quelques mots sur l'adaptation au cinéma :

 

 

commentaires

Pampelune 02/06/2013 11:28

Ca m'a l'air d'être une belle histoire. J'avais tenté un roman de Murakami mais je n'avais pas continué par manque de temps. C'est à retenter, et le film parait très poétique.

Hell-eau-dit 02/06/2013 17:23

N'hésite pas à reprendre la lecture car Murakami vaut bien le détour.

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog