2012-04-01T10:00:00+02:00

Kafka sur le rivage de Haruki Murakami

Publié par Hell-eau-dit

http://4.bp.blogspot.com/-WXCm7L-CzLE/TnhpnbmUrvI/AAAAAAAAAVc/pmq9FIPX2H4/s1600/Kafka_sur_le_rivage.jpg

Photos © Masaaki Toyoura

et © ilaro & mlagali | gettyimages

 

2003 10/18 638 pages

Contemporaine, Fantastique

pcc

Titre original : Umibe no Kafuka

 

Quatrième de couverture :

Kafka Tamura, quinze ans, s'enfuit de sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. De l'autre côté de l'archipel, Nakata, un vieil homme amnésique décide lui aussi de prendre la route. Leurs deux destinées s'entremêlent pour devenir lemiroir l'une de l'autre tandis que, sur le chemin, la réalité bruisse d'un mumure enchateur. Les forêts se peuplent de soldats échappés d la dernière guerre, les poissons tombent du ciel et les prostituées se mettent à lire Hegel. Conte initiatique du XXIe siècle, Kafka sur le rivage nous plonge dans une odyssée moderne et onirique au coeur du Japon contemporain.

 

Mon avis :

J'ai lu Kafka sur le rivage qui m'a été recommandé par une amie. De plus, il rentre dans la liste du baby challenge contemporain 2012.

J'aime beaucoup la couverture, je la trouve tous simplement jolie et elle illustre bien l'histoire.

Kafka sur le rivage raconte l'histoire d'un garçon de quinze ans qui veut échapper à son destin.  Il veut échapper à la prophétie de son père qui est comparable à la Légende d'Oedipe. D'ailleurs certains passages mentionnent la tragédie grecque. 

L'auteur nous fait réfléchir sur notre destin. J'ai beaucoup aimé la façon dont est écrit le récit. On suit le point de vue de Kafka à la première personne du singulier, on retrouve parfois la deuxième personne pendant les scènes érotiques, puis quand on change de chapitre on passe à la troisième personne pour suivre le deuxième personnage principal Tamura. 

Sans cesse on se demande quel va être le point commun entre ses deux personnages.

"Il y a trop de coïncidences. Les choses commencent à se précipiter, et tout converge vers le même lieu "

L'un tente d'échapper à son destin, tandis que l'autre le cherche. Le mystère plane autour des personnages. Notamment le garçon qui s'appelle Corbeau. Qui est-il vraiment ? Une personne imaginaire ? Ou le subconscient de Kafka ? Et le colonel Sanders ? Chacun peut l'interpréter différemment, ce qui donne l'impression d'être une oeuvre complexe.

" Ses cheveux tombent sur tes épaules, s'agitent sans bruit telles les branches d'un saule. " 

En conclusion, j'ai beaucoup apprécié la plume de l'auteur malgrè un vocabulaire parfois familier, elle reste tous de même poétique avec un mélange de métaphores et philosophie. Les personnages sont très bien travaillés.

Un coup de coeur ! 

Les deux images que vous avez pu voir sur la chronique sont des illustrations de l'oeuvre de Fabien Doulut, je vous invite à aller faire un petit tour sur son site.

<< C'est cruel, beau, cru. Haruki Murakami nous entraîne dans des contrées sauvages jamais fouillées par âme humaine et fait appel à notre souplesse et à notre ouverture. Venez voir ailleurs et autrement ! >>

Marie-Laure Delorme, Le Journal du Dimanche

 

       

Du même auteur :

Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil

1Q84, Livre 1

 

commentaires

Les Lectures de Colette 28/01/2013 21:02

Un ouvrage intriguant. Je l'ai lu il y a deux semaines, et j'ai mis du temps à en saisir le fond. Mais, au cours de la lecture, ça m'a fait réfléchir, ça m'a fait découvrir un univers que je ne
connaissais pas jusque là
J'avoue que les innombrables subtilités laissent à penser que c'est à chaque lecteur d'interpréter comme il l'entend
Chouette article au passage ^^

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog