2013-01-31T12:00:00+01:00

Troisième humanité de Bernard Werber

Publié par Hell-eau-dit

http://www.livraddict.com/covers/84/84153/couv32752593.jpg

Couverture :

© Colin Anderson/Blend Images/Photononstop

♦ 2012 ♦ Albin Michel ♦ 583 pages ♦

♦ Science-fiction, nouvelle humanité, contemporain ♦ Trilogie 

Quatrième de couverture :

Nous sommes à l'ère de la deuxième humanité. 

Il y en a eu une avant.

Il y en aura une ... après.

Résumé :

En Antarctique, le paléontologue Charles Wells et son expédition découvrent, tout au fond d’un lac souterrain, les restes de squelettes humains d’environ 17 mètres de long.
À Paris, le projet d’étude de son fils David sur le rapetissement humain est sélectionné par un tout nouveau programme de recherches, consacré à « l’évolution de notre espèce ».
Wells père a retrouvé l’ancienne humanité, Wells fils entrevoit la prochaine humanité, mais ils sont loin encore de savoir la vérité.
C’est grâce au soutien et à la passion amoureuse d’une femme, Aurore Kammerer, spécialiste dans la connaissance des Amazones, que sera révélé le plus surprenant des secrets et réalisée la plus folle des expériences, modifiant à jamais l’avenir des générations futures. 

Mon avis :

Très jolie couverture de la part d'Albin Michel. J'ai choisi de lire Troisième humanité car je suis une très grande fan de Bernard Werber. J'ai sauté sur l'occasion quand j'ai vu qu'une lecture commune avait été proposée sur Livraddict. Une lecture commune organisée par Les Chroniques d'Arwen.

Le résumé ci-dessus est extrait de Livraddict, car la quatrième de couverture ne nous apprend pas grand chose sur l'histoire qui nous attend.

Ce roman se déroule dans un futur proche, plus précisement "dix ans après, jour pour jour" au moment où on commence à lire cette oeuvre. 

Une fois de plus, Bernard Werber arrive toujours à me surprendre avec ses idées (que je ne vous dévoilerai pas totalement pour ne pas vous gâcher la surprise). Une fois de plus, il veut nous faire passer un message.Et si la Terre sur laquelle nous vivons était vivante ?

 La Terre ou Gaïa a une conscience.

"À l'instant où j'ai cru mourir, j'ai compris que j'étais vivante"

Elle se plaind des hommes qui n'arrêtent pas de pomper son précieux sang noir (le pétrole) et autres ressources (en autres les arbres).

On retrouve également le style de l'auteur que j'aime tant, des récits courts racontés sur différents points de vue.

En premier, récit de la Terre à la première personne du singulier. Elle se parle à elle-même, pour ne pas oublier d'où elle vient.

Puis, on connait également les conséquences du mécontentement de la Terre à travers les actualités, ainsi que les actions des hommes. 

Parfois, l'intrigue est coupé par des extraits de la célèbre Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu d'Edmond Wells. Bernard Werber ne rate pas d'occasion pour nous apprendre toujours plus.

Pour finir, un point de vue à la troisième personne où on suit les aventures de nos personnages principaux, les chercheurs David Wells et Aurore Kammerer.

Encore une fois, l'esprit philosophique de Bernard Werber est présent.

"Ce sont les rêves d'aujourd'hui qui créeront l'humanité de demain. Tout ce qui nous est arrivé de bien a forcément été rêvé un jour par un de nos ancêtres. Et tout ce qui arrivera de bien à nos descendants est forcément imaginé par quelqu'un vivant actuellement. Peut être toi."

David Wells, chercheur tout comme son père, n'a pas totalement coupé le cordon ombilical avec sa mère, pense que l'humanité va vers un rapetissement. Aurore Kammerer, elle, pense que l'humanité deviendra plus féminine.

A priori, ces deux chercheurs n'ont rien de commun mais David Wells a tout de même une vague impression de l'avoir déjà rencontrée ...

Natalia Ovitz, colonnel de l'armée française va recruter ces deux chercheurs qu'elle chargera de sauver l'humanité !

Pour conclure, d'autres personnages principaux sont présents mais je ne vais pas en dire plus pour ne pas trop en dévoiler. 

Cependant je ne peux pas m'arrêter ici avant d'avoir parlé de la ressemblance et des points communs qu'on retrouve entre Troisième humanité et la triologie des Fourmis du même auteur ou même encore de la Trilogie de Nous les dieux. Mais seuls ceux qui les auront lu pourront, je pense, en dire autant !

 Donc, j'ai adoré retrouver Bernard Werber avec le début de cette nouvelle trilogie. Je suis donc impatiente de le retrouver dans le deuxième tome qui, aujourd'hui, est encore en cours d'écriture.

Rendez-vous au dexième tome !

Remerciement :

Un grand merci à Les Chroniques d'Arwen d'avoir organisé cette lecture commune et le tag sur Bernard Werber. 

Avis des autres participants à la lecture commune : 

J.a.e_Lou, Cerisia, Les Chroniques D'Arwen

Du même auteur :

Les fourmis

Le jour des fourmis

La révolution des fourmis

 

Les Thanatonautes

L'empire des anges

 

Nous les dieux

Le souffle des dieux

Le mystère des dieux

 

Le papillon des étoiles

Paradis sur mesure

Le miroir de Cassandre

commentaires

Arwen 07/02/2013 18:54

Je suis contente que tu aies apprécié ta lecture. Je l'ai enfin fini !

Hell-eau-dit 08/02/2013 11:08



ok, je vais voir ça desuite !



Ladyscar 05/02/2013 09:07

J'aime beaucoup cet auteur aussi ;)
J'attends de trouver ce live en occaz pour pouvoir le lire ;)

J.a._Lou (Rêve Général) 01/02/2013 12:51

Coucou,
C'est vrai que la couverture est très belle.
Et c'est vrai aussi que BW à toujours des idées surprenantes, mais je trouve dans la continuité de ce qu'il a écrit avant. Cette fois pourtant pour le coup, l'idée que l'humanité détruit la
planète, c'est pas du neuf et c'est pas de la fiction ^^

Hell-eau-dit 02/02/2013 18:38



Oui, c'est vrai les idées présentent dans ce tome sont une continuité de se qu'il a déjà dit auparavant. 


Malhereusement, l'humanité ne fait pas grand chose voir rien du tous pour préserver la planète sur laquelle nous vivons.



Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog