2013-09-14T07:00:01+02:00

Chaos - Continuum 9 d'Elodie Boivin

Publié par Hell-eau-dit

"- Qui es-tu ? Es-tu celle que tu es ici et l'instant d'après, es-tu une autre à l'âme beaucoup plus noire ? N'es-tu pas celle de ta dimension, à moins que tu appartiennes à un univers parallèle ? Ne ressens-tu pas parfois, la sensation d'un laps de temps au moment de ce passage entre les mondes ? Peut-être as-tu oublié qui tu es et d'où tu viens ? Où est la frontière entre réalité et songe ? Et qu'en est-il de la réalité temporelle à travers les univers parallèles ?"

Couverture : Nicolas Malfin

♦ 2013 ♦ Black-Ebook 267 pages ♦

♦ Science-fiction, dystopie ♦

Présentation :

Chaos, est un roman de science-fiction sur fond de dystopie, inspiré des évolutions et inventions scientifiques et technologiques (réelles, probables, impossibles ou inventées !). Située entre l'an 1001 et 2050, avec un petit détour en 2112 dans la galaxie d'Akbalie, l'action se déroule à diverses époques inventées d'univers parallèles. Pour jeunes adultes et les autres ...

*Black-Ebook

Mon avis :

L'auteure Elodie Boivin m'a contacté pour faire la découverte de son livre, c'est après avoir lu sa présentation que je me suis lancé immédiatemment à cette lecture. 

Ferwanie Shemar est une survivante du Tsunami de Floride qui a eu lieu en 2011. Elle ne se souvient de rien, elle ne connait pas son passé, elle ignore qui elle est, elle se souvient seulement de son nom Ferwanie et possède un étrange collier. C'est lors d'une sortie dans les grottes de Cave City  et d'une malencontreuse rencontre que Ferwanie se retrouve, sans explication,  plongée en 2050 où une quête l'attend.

L'intrigue est très bien ficelé, elle nous tient en haleine jusqu'à la fin. On rencontre beaucoup de personnages, on se pose beaucoup de questions sur eux, et surtout quel est le lien qui les relie entre eux ? On peut dire que rien n'est de repos pour Ferwanie, sa quête est loin d'être facile, elle doit voyager dans le temps, dans différentes époques, dans des univers parallèles. De plus, elle ne sait pas qui sont réellement ses alliées. On remarque très vite que l'auteure donne de l'importance aux nombres. 

J'ai vu quelques erreurs de français qui m'ont un peu gêné dans la lecture. (Et tout le monde de rire aux éclats comme si elle avait dit la meilleure blague de l’année, dans ce cas-là c'est la tournure de la phrase qui me dérange). Au début, j'ai eu quelques difficulté avec le style de l'écriture mais au fil des pages le suspense a retenu mon attention. 

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé la dernière partie du roman où Ferwanie pouvait rencontrer son double et je trouve dommage que cette partie de l'histoire n'ai pas été plus approfondie. Et c'est également dommage pour les quelques fautes de français. 

Merci à Elodie Boivin de m'avoir contacté. Je vous invite à faire une visite sur son blog et sur le site dédié au roman.

 

commentaires

Hell-eau-dit 28/09/2013 11:04

J'ai oublié de la préciser mais oui c'est la tournure de la phrase qui me dérange ici. Mais il y a tout de même quelques fautes que je n'ai pas cité ici.

Bob 28/09/2013 15:01

Le lecteur est roi. En l'occurrence, la lectrice est reine, Élodie, et vous avez raison d'exprimer votre ressenti. Les remarques critiques, quand elles sont faites par des personnes généreuses et sincères qui aiment les livres, sont utiles aux auteurs. Elles leur permettent de cibler leurs lacunes et de progresser. Continuez ! Cordialement, RB
PS : Je n'ai pas (encore) lu le roman d'Élodie Boivin, je ne me permets donc pas de donner un avis.

Hell-eau-dit 28/09/2013 11:10

Bon après il est possible que je me trompe en ce qui concerne les fautes. Mais comme je l'ai déjà dis c'est surtout le style d'écriture qui m'a un peu gêné au début ;)

Bob 28/09/2013 01:22

Bonjour,
Je ne vois pas la faute dans la phrase que vous citez entre parenthèses pour illustrer "quelques erreurs de français". Est-ce la tournure "Et tout le monde de rire" qui vous gêne ? On appelle cela un infinitif de narration. Je ne vous ferai pas un cours mais vous donnerai un exemple "Ainsi dit le renard -- et flatteurs d'applaudir." (La Fontaine) ; ici "d'applaudir" équivaut au passé simple "applaudirent". Désolé pour le côté pédant de mon intervention. Vous avez un joli blog, Élodie, très sympathique. Cordialement, RB

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog