2013-09-28T07:00:20+02:00

La route de Cormac McCarthy

Publié par Hell-eau-dit

" Comment saurait-on qu'on est le dernier homme sur Terre ? "

Couverture : Photo auteur © Marion Ettlinger

2006 ♦ Points ♦ 252 pages ♦

Drame, survis ♦

 

Titre original : The Road

 

Quatrième de couverture :

L'apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendre et de cadavres.Parmi les survivants, un père et son fils errent sur une route, poussant un Caddie rempli d'objets hétéroclites. Dans la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les côtes du Sud, la peur au ventre : des hordes de sauvages cannibales terrorirent ce qui reste de l'humanité. Survivront-ils à leur voyage ?

 

Mon avis :

Un livre qui était dans ma PAL depuis plus d'un an et je me suis enfin décidée à le lire ! J'étais attirée par ce roman car j'en avais entendu parler grâce à l'adaptation sur écran avec l'acteur Viggo Mortensen (aussi connu pour avoir joué dans Le Seigneur des anneaux).

La route nous raconte l'histoire d'un père et de son fils (on ignore leurs noms) qui marchent en direction du sud. Mais le monde autour d'eux n'est pas comme nous le connaissons, il est dévasté, sombre, brûlé.

Les deux personnages vont rencontrer beaucoup de difficultés, ils doivent lutter contre la faim, le froid, la maladie et surtout contre les autres hommes, car certains d'entre eux sont devenus cannibales ... 

Un père qui, tous les matins, doit trouver le courage de se lever pour veiller sur son fils. Un fils qui a grandi dans ce monde. Mais on peut dire aussi que le fils veille sur son père à sa façon, car ce dernier perdrait son envie de survivre. On connait très peu leur passé, seulement quelques paragraphes pour nous le décrire. 

Deux choses m'ont beaucoup frappée dans ce roman. En premier, c'est le style d'écriture : les dialogues entres les deux personnages sont rapportés indirectement et nous n'avons pas la forme classique de mise en texte pour les dialogues (pas de tiret), donc du coup parfois au premier abord on ne sait pas qui commence à parler. De plus, les échanges ne durent jamais très longtemps entre eux. 

Et puis, nous n'avons pas de chapitres seulement des paragraphes plus ou moins courts. Ensuite, tout au long du récit on arrive facilement à se faire une idée de l'atmosphère que dégage La Route, le monde dans lequel ils vivent. Une ambiance très sombre : Ombre, noir, mort, obscurité, cendres, flamme, os ... 

Pour conclure, un récit très prenant : plus on arrive vers la fin, plus on se doute de l'inévitable.  Par contre, le style d'écriture m'a vraiment dérangée au début, (d'ailleurs à ma première lecture je l'avais très vite abandonné) mais on arrive à s'y faire vite. Au final, la lecture du roman a été plus rapide que prévu. Si j'ai un conseil à donner pour ceux et celles qui l'ony abandonné est de retenter une deuxième fois !

 

Comme je l'ai déjà dit plus haut, le roman connait une adaptation au cinéma. Si l'occasion se présente j'en écrirai une chronique. 

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog