Couverture : Photographie de Jean-Marc Lubrano

♦ 2011 ♦ J'ai lu ♦ 125 pages ♦

♦ Conte, contemporain ♦

Quatrième de couverture :

Tom Cloudman a toujours rêvé de voler, il est en devenu le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige se terminent invariablement au sol. Au moment où on décèle chez lui une maladie incurable, Tom rencontre une étrange créature, mi-femme, mi-oiseau, qui lui propose ce pacte : " Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, mais cela ne sera pas sans conséquence ..."

 

Mon avis :

J'ai beaucoup entendu parler de l'auteur et mon premier choix de lecture c'est plutôt porté sur Métamorphose en bord de ciel. Un conte court et léger qui nous fait voyager, rêver, espérer et même pleurer. Tom Cloudman est un personnage très attachant qui malgré la maladie, donne l'impression de garder une âme d'enfant ou refuse tout simplement de grandir. La femmoiselle, personnage hybride, mi-femme, mi-oiseau va aider notre cascadeur à surmonter sa "betterave", c'est ainsi qu'il nomme sa maladie.

Le style d'écriture est poétique, nous sommes plongés face aux images que l'auteur arrive à nous faire percevoir. 

" Les oiseaux ça s'enterre en plein ciel. Même le plus élégant des nuages est truffé de leurs petits cadavres raidis. On raconte que 1 goutte de pluie sur 10 180 serait une larme d'oiseau mort et que 1 flocon de neige sur 16 474 serait un fantôme d'oiseau décroché du placenta céleste."

Une réflexion sur l'amour, la vie et la mort à travers la maladie. 

Mon seul regret pour cette oeuvre est de ne pas avoir lu une version illustrée. Je compte lire les autres oeuvres de l'auteur.

Pour conclure, un joli conte avec lequel nous pouvons nous envoler en bord de ciel ! 

 

Du même auteur :

La Mécanique du coeur

Tag(s) : #Contes, #Contemporaine
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :